Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 16:13

Dans son testament, Alfred Nobel (1833-1896) précisait que l’essentiel de sa fortune devait être placé en valeurs sûres, et que les intérêts générés par ces placements devaient servir à établir cinq prix dans cinq domaines qui lui tenaient particulièrement à cœur : médecine, physique, chimie, littérature et paix.
Ce dernier prix devait aller, d’après les mots mêmes du testament,
à celui qui a «œuvré le plus et le mieux pour la fraternité des peuples et la suppression
ou la réduction des armées permanentes, ainsi que la création et la propagation des congrès de la paix».
Mais le mot «peuple» prenait sous la plume d’Alfred Nobel plutôt le sens de celui de «nation» (qui est d’ailleurs la traduction anglaise officielle du testament). On doit donc l’entendre dans un sens international, voire diplomatique.
En réalité, en rédigeant son testament, Alfred Nobel avait en tête un type de lauréats très précis : il pensait au mouvement pacifiste qui prenait forme en cette fin de XIXe siècle, et dont son amie Bertha von Suttner (1843-1914, lauréate en 1905) était l’égérie. Les membres de ce courant se battaient pour des objectifs précis : imposer l’arbitrage comme moyen de règlement des conflits internationaux, réduire les effectifs militaires, contrôler les armements, etc.


Un ancien lauréat, le diplomate mexicain Alfonso García Robles, avait fait une suggestion pour lutter contre cette dérive. Lors de son discours d’acceptation du prix, prononcé le 10 décembre 1982, il a proposé que le prix Nobel de la paix se concentre désormais sur le désarmement.

En compensation pour les militants des droits de l’homme, il suggérait de créer un prix Nobel spécifique pour ce domaine, qui serait financé par un partenaire extérieur.

 

*) depuis 1969, la Banque de Suède offre un montant équivalent à celui des autres prix pour rétribuer les lauréats du prix Nobel d’économie.

*) Un prix pour la défense de l’environnement

- Wangari Maathai en 2004

- Al Gore et le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat - le GIEC, en 2007

 

*) Un pour le microcrédit (Muhammad Yunus et la Grameen Bank en 2006.

 

http://www.slate.fr/story/93201/malala-yousafzai-plus-jeune-nobel

Partager cet article

Repost 0
Published by Joëlle - Cours de morale - dans Idées-Infos-Références ...
commenter cet article

commentaires

En Quelques Mots ...

  • : Réflexion et recherche sur le cours de morale non confessionnelle de l'enseignement primaire
  • : A la recherche de pistes pour alimenter les pratiques du cours de morale non confessionnelle dans l'enseignement primaire...
  • Contact